Quels pays de l’UE sont ouverts aux touristes vaccinés ?

L’été se rapproche chaque jour un peu plus et l’augmentation des taux de vaccination aussi. Certains pays de l’UE vont plus vite que d’autres dans l’ouverture de leurs frontières aux touristes étrangers.

Alors que les taux de vaccination augmentent et que l’été approche en Europe, de nombreuses personnes qui ont déjà été vaccinées contre le COVID-19 sont impatientes de partir en vacances. Le nouveau “certificat numérique COVID” de l’UE entrera en vigueur le 1er juillet pour faciliter les voyages en Europe, et les États membres ont convenu de règles et de recommandations pour permettre aux touristes étrangers entièrement vaccinés de rentrer dans l’UE. Mais, pour l’instant, la réalité reste un patchwork de restrictions où les États membres appliquent différentes politiques de différentes manières.

La situation varie d’un pays à l’autre. Voici quelques-unes des règles – et des exemptions – applicables aux voyageurs vaccinés dans l’UE :

France

La France a ouvert ses portes à de nombreux touristes du monde entier qui ont reçu des doses complètes de vaccin à partir du 9 juin. C’est la première destination du tourisme international.

  • Les personnes vaccinées voyageant depuis l’UE et les pays figurant sur la liste “verte” de la France – y compris la Corée du Sud, le Japon et Israël – peuvent éviter complètement l’exigence du test COVID-19. Les voyageurs non vaccinés provenant de ces régions peuvent entrer avec un test négatif.
  • Par ailleurs, les touristes vaccinés figurant sur la liste “orange” de la France – qui comprend les États-Unis, le Mexique et la plupart des pays d’Afrique et d’Asie – n’auront pas à justifier d’un motif essentiel de voyage. Les personnes non vaccinées originaires de ces régions ne seront autorisées à entrer en France que pour des raisons essentielles, comme assister à des funérailles ou recevoir des soins médicaux urgents.
  • Il en va de même pour la liste “rouge” de la France, qui comprend l’Afrique du Sud, l’Inde, le Chili, l’Argentine, la Bolivie, l’Uruguay et la Colombie. Toutes les personnes arrivant des zones rouges doivent s’auto-isoler pendant au moins sept jours, même si elles sont vaccinées.

La France rouvrira ses portes aux touristes internationaux, à condition qu’ils soient vaccinés, sous certaines conditions.

Espagne

L’Espagne a ouvert ses frontières aux touristes vaccinés de nombreux pays du monde le 7 juin.

Les personnes entrant en Espagne en provenance de zones considérées comme “à risque” – y compris de nombreux membres de l’UE et la plupart des autres pays du monde – peuvent échapper aux exigences de quarantaine en présentant la preuve d’une vaccination complète avec un vaccin approuvé par l’Agence européenne des médicaments ou l’Organisation mondiale de la santé, un test de rattrapage COVID-19 ou un test négatif. La vaccination avec la deuxième dose doit avoir eu lieu 14 jours avant le voyage.

L’Espagne a choqué l’Europe en autorisant les touristes britanniques à entrer librement sur son territoire, quel que soit leur statut vaccinal. Entre-temps, la plupart des citoyens de l’UE doivent avoir une preuve d’immunité au COVID-19 ou une preuve. 

Grèce

La Grèce a ouvert ses portes aux touristes d’une cinquantaine de pays, dont les États membres de l’UE, la Russie et la Chine, les États-Unis et le Canada.

  • Pour entrer en Grèce, les voyageurs doivent avoir un certificat de vaccination, un test PCR négatif ou un test de récupération du COVID-19.

Les autorités grecques considèrent que les personnes sont effectivement vaccinées 14 jours après l’administration de la dernière dose, et les voyageurs peuvent toujours être soumis à des tests rapides aléatoires à l’aéroport. Tous les arrivants doivent remplir un formulaire de localisation des passagers au moins 24 heures avant leur arrivée.

Allemagne

La plupart des voyages vers l’Allemagne en provenance de l’extérieur de l’UE et de l’espace Schengen sont encore limités aux voyages urgents. Malgré cela, l’Allemagne a commencé à accepter les certificats COVID-19 dans certains cas où les voyages sont autorisés.

Alors que les passagers arrivant dans le pays par voie aérienne doivent généralement se soumettre au test avant leur départ de leur pays d’origine, ceux qui peuvent disposer d’un certificat de vaccination contre le coronavirus sont désormais exemptés du test.

Les touristes qui ont traversé ce que l’Allemagne considère comme une “zone à risque” (Argentine, Bolivie, Chili, Costa Rica, Équateur, Colombie, Mexique, Paraguay, Pérou) doivent entrer en quarantaine à leur arrivée en Allemagne et, en règle générale, la période d’isolement peut être “interrompue de manière anticipée” si un certificat de vaccination est présenté, selon l’Institut Robert Koch du pays.

Les passagers qui ont séjourné dans un pays classé par l’Allemagne comme “zone rouge” – comme le Royaume-Uni, le Brésil, l’Inde ou l’Uruguay à partir du 4 juin – ne peuvent pas quitter prématurément la quarantaine, même s’ils ont été vaccinés.

Autres pays

D’autres pays de l’UE – le Danemark, la Slovénie, la Lettonie, l’Estonie, l’Autriche, la Pologne et la Lituanie – ont jusqu’à présent adopté une approche similaire à celle de l’Allemagne : ils maintiennent les restrictions sur la plupart des voyages non essentiels en provenance de l’extérieur de l’UE, tout en renonçant à certaines exigences en matière de tests et de quarantaine pour les personnes vaccinées.

  • Le site web “Reopen EU” de l’Union européenne fournit des informations actualisées sur les règles et restrictions de voyage dans les 27 États membres.

Que pensez-vous de la nouvelle ? Chez Ynsitu, nous pensons que c’est une bonne occasion pour vous de voyager et de profiter de l’été. C’est pourquoi nous vous invitons à trouver une bonne raison de voyager, et quelle meilleure raison que d’étudier une langue à l’étranger ! Avec Ynsitu, vous pouvez choisir n’importe quel cours de langue, partout dans le monde, et le type de cours que vous voulez.

Par exemple, nous vous invitons à voir tous les cours disponibles dans le monde entier, de français en France.